• +221 33 825 36 20
  • contact@endadiapol.org

Nous avons pu élaborer un plan d’action d’après les missions et les objectifs que le Repao s’est attribués. Ce plan d’action a fait l’objet de validation auprès des différents acteurs membres lors de sa soumission aux rencontres de Praia, pour le lancement officiel du Repao.

Les missions :
• Faire de la pêche un des leviers de lutte contre la pauvreté pour les communautés de base dans une perspective de mieux contribuer au développement durable
• Favoriser l’émergence de politiques de pêche concertées et participatives, avec des acteurs disposant de suffisamment de capacités.
• Apporter plus de cohérence entre les marchés, les systèmes de production et la préservation des ressources halieutiques aux échelles locale, nationale, régionale et internationale.

Les objectifs :
• Favoriser la coproduction de politiques des pêches durables, concertées et participatives.
• Favoriser l’émergence d’acteurs de la pêche disposant suffisamment de capacités pour assumer toutes leurs fonctions.
• Promouvoir la valorisation des produits halieutiques.
• Promouvoir des pratiques de commerce responsable, durable et équitable de produits halieutiques.

Ce plan d’action reprend les différents axes d’intervention qui ont été définis dans la boussole du REPAO, comme champs d’action pour le réseau. Ici donc il est question de traduire ces axes en activités concrètes et de les planifier dans le temps et dans un espace.

Nous avons donc repris les trois axes d’intervention suivants pour les traduire en activités :

1. Promotion de politiques publiques cohérentes, concertées et durables dans le domaine de la pêche, et tenant compte des autres secteurs

La cohérence des politiques dans le domaine de la pêche est aujourd’hui un enjeu de taille pour l’Afrique de l’Ouest. En effet, l’absence de cohérence dans les politiques mises en œuvre par les Etats contribue aux contradictions souvent notées dans les orientations sectorielles des politiques de pêche, entre les politiques sectorielles en général (par exemple politique de pêche, politique de commerce et politique de l’environnement), et aussi entre les politiques nationales et les politiques régionales.
Cette cohérence passe par la participation des acteurs dans les processus de régulation des activités de pêche, par la nécessité de promouvoir la transparence et de l’éthique dans les relations entre acteurs. L’appui à la promotion de politiques publiques cohérentes, concertées et durable dans le domaine de la pêche en Afrique de l’Ouest va permettre au REPAO de promouvoir une approche participative, concertée, transparente et éthique dans le processus décisionnel à toutes ses échelles d’intervention. Il nécessite parfois au-delà de la promotion de cette approche de réformer l’environnement juridique et économique afin que le cadre institutionnel soit adapté à la transparence, à la participation et au respect d’une éthique dans les relations entre acteurs. Le REPAO est disposé à contribuer à la réforme de cet environnement juridique et économique. L’appui à la promotion de politiques publiques cohérentes, concertées et durable dans le domaine de la pêche en Afrique de l’Ouest va permettre au REPAO de promouvoir dans les pays de la sous-région des espaces de concertation et de régulation à toutes les échelles. Il est prévu d’entreprendre les actions suivantes :

1. Promotion de conseils locaux de pêche artisanale (CLPA) dans la sous région
2. Mettre en place des cadres de concertation au niveau de chaque pays et au niveau régional
3. Renforcer et consolider les expériences de surveillance participative dans la sous région
4. Promouvoir dans tous les pays de la sous région une meilleure gouvernance des Aires Marines Protégées
5. Répertorier les éléments de cohérence ou d’incohérence des politiques dans le domaine des pêches en Afrique de l’Ouest à l’échelle nationale et sous régionale
6. Organiser un atelier sous régional sur les enjeux liés à la cohérence des politiques dans le domaine des pêches en Afrique de l’Ouest
7. Mettre en œuvre un plan d’action pour améliorer la cohérence des politiques dans le domaine des pêches en Afrique de l’Ouest

2. Renforcement des capacités des acteurs et consolidation de leurs échanges au niveau sous régional

Les actions qui seront entreprises pour cet axe d’intervention découleront d’un processus de concertation et de dialogue avec les organisations professionnelles dans chaque pays, précédé d’un diagnostic de la dynamique des acteurs de la pêche. Le REPAO va appuyer ce processus de diagnostic, de dialogue et de concertation pour déterminer les priorités en termes de :

1. Renforcement de la démocratie participative au sein des organisations
2. Renforcement des capacités d’organisation de négociation, de lobbying et de plaidoyer
3. Consolidation des échanges et de la mutualisation des expériences

3. Promotion de la valorisation des produits halieutiques et du commerce responsable, durable et équitable

Il s’agit à ce niveau de promouvoir la valorisation des ressources halieutiques, notamment par le biais de la transformation artisanale. En effet, devant des stocks halieutiques en déclin et face à des perspectives de marché peu claires, il faudrait que les producteurs mettent l’accent sur la recherche de valeur ajoutée comme alternative viable à l’exportation en l’état de produits halieutiques notamment sur le marché européen. Il s’agit aussi d’appuyer les acteurs pour un commerce responsable, durable et équitable qui équivaut à les encourager à avoir des pratiques de pêche responsables et durables de telle sorte que les produits halieutiques qui sont proposés au commerce puissent porter un label produits provenant de « pêche responsable et durable ». C’est aussi soutenir les acteurs de la pêche pour qu’ils aient un meilleur accès aux marchés. Les actions à entreprendre à ce niveau sont les suivantes :

1. Mettre en œuvre un programme de valorisation et de commercialisation des produits halieutiques sur le marché africain
2. Renforcer les capacités des acteurs pour une meilleure compréhension des enjeux liés à la libéralisation du commerce (relations commerciales UE ACP, commerce sous régional de produits halieutiques, normes sanitaires et phytosanitaires, subventions pour les pêcheries etc.)
3. Appui aux professionnels pour le respect des normes sanitaires et d’hygiène pour les produits halieutiques
4. Mettre en œuvre un projet pilote d’écollabelisation des produits de la pêche artisanale en Afrique de l’Ouest

Stratégies pour la mise place de ce plan d’action :

• Communication, Productions d’informations et vulgarisation
• Liens systématiques à consolider entre la recherche et les autres acteurs
• Bonne circulation de l’information
• Capitalisation et mutualisation
• Partenariat et création de synergies avec d’autres réseaux
• Appuyer les composantes à faire des contributions significatives au regard de la mission
• Actions conjointes de lobbying et de plaidoyer
• Intégration de la dimension humaine

Financement du Plan d’Action :

– Développement de projets conjoints
– Engagement solidaire et mutualisation des ressources

Télécharger le plan d’action et la programmation des activités

About Post Author

Leave a Reply

Copyright © 2016 | ENDA DIAPOL.