• +221 33 825 36 20
  • contact@endadiapol.org

fsa enda tmEn perspective du Forum Social Mondial prévu en Tunisie en 2015, Dakar a abrité du 15 au 19 octobre 2014, le Forum Social Africain au Centre International du Commerce Extérieur du Sénégal (CICES). Le thème retenu pour cette présente édition était : « Les crises en Afrique : quelles contributions peuvent apporter les mouvements sociaux pour instaurer une paix durable sur le continent Africain et dans le monde ». enda tiers monde a participé aux activités à travers les entités et personnes ressources du Réseau, dont fait partie enda diapol.

Membre du Réseau enda tiers monde, enda prospectives dialogues politiques (enda diapol) a apporté sa contribution à la réussite de ce forum. En plus d’avoir contribué à l’animation du « Stand enda tiers monde », enda diapol a mis à disposition ses personnes ressources pour la présentation de communication sur différentes thématiques.

La première communication de l’équipe d’enda diapol a été faite par le coordonnateur par intérim, M. Mamadou Abdoulaye Mbengue, le 17 octobre 2014. Il participait à un panel organisé par l’IPAO, et qui portait sur « Communication et migration ». Dans sa présentation, le coordonnateur par intérim d’enda diapol a décrit le contexte marqué une forte présence de la migration dans l’agenda international, mais aussi une forte médiatisation des phénomènes tels que l’émigration clandestine des jeunes, avec tous les périls engendrés (les pirogues de fortune, Lampedusa, etc.) Il a aussi déploré le traitement médiatique partisan de ces phénomènes sans effort de recherches assez approfondie et de qualité qui aboutisse à un respect des droits des migrants.

En termes de recommandations, M. Mbengue a invité les medias africains à renforcer les capacités des journalistes, et à informer sur les enjeux et impacts de la migration. Ceci pour garantir une information de qualité qui renforce le respect des droits des migrants, aussi bien dans les pays d’origine, de transit et de destination. Il a aussi invité les organisations de la société civile intervenant dans le champ de la migration à intégrer dans leur agenda, l’émergence de débats sur les droits des migrants, les politiques migratoires et les effets positifs de la migration.

« Le retour des migrants », une question d’actualité

 La seconde communication de M. Mbengue a été livrée le 18 octobre 2014. Elle a porté sur : « Le retour des migrants ». M. Mbengue a dans sa présentation fait l’économie du « Projet de Mise en place de Centres de ressources visant à accompagner la réinsertion des migrants sénégalais de retour, une réponse à la problématique de la migration de retour. » (Projet CARIMA), initié par enda diapol et financé par la CEDEAO à travers la Coopération espagnole.

Il dira que ce projet est un outil de promotion de la réinsertion des migrants de retour au Sénégal. M. Mbengue a, à travers une présentation Power Point, évoqué les grandes lignes du projet qui s’articule autour du contexte marqué par la non prise en charge de cette problématique, aussi bien par les autorités centrales que les collectivités locales. Il est aussi largement revenu sur les objectifs du projet et les résultats obtenus aux termes de sa mise en œuvre.

Après cette présentation, M. Mbengue a regretté l’absence d’une politique migratoire au Sénégal, qui serait en même de donner aux migrants de retour, des espaces de formulation de leur projet. Ce qui ne les rendra pas dépendants des seules subventions reçues des pays d’accueil, notamment ceux du Nord. Il a par ailleurs invité les organisations de la société civile, membre du REMIDEV, à prendre en charge cette problématique et d’engager un plaidoyer fort pour une intégration de la migration dans l’élaboration de documents de politiques, tant au niveau national que local.

Pour une « Participation des jeunes et des enfants au développement local et communautaire ».

La dernière communication des personnes ressources d’enda diapol a été faite par Moussa Tall le 18 octobre 2014. Il est le coordonnateur du projet « Participation Politique des Jeunes et des femmes aux Elections Locales de 2014 au Sénégal ». Financé par Oxfam Novib, ce projet est mis en œuvre dans le cadre d’un Consortium d’ONG composé d’enda diapol, de l’AFARD, de l’AKAD, du CASADES, de l’ONG LA LUMIERE et de JED.

Organisé par JED en collaboration avec Oasis Grow Bio intensive (OGB) et la participation d’enda diapol, ce panel avait pour thème principal : « La participation des Enfants et des jeunes dans le Processus du Changement Social ». Trois sous thèmes ont été développés au cours des travaux. Tout d’abord, le sous thème sur : « Participation des enfants dans la gouvernance de l’éducation et la gouvernance locale » a été développé par le Doyen Ablaye Sène, ancien membre du Bureau mondial du scoutisme. Formateur de formateurs, il est en outre membre du Comité Directeur des Eclaireuses et Éclaireurs du Sénégal (EEDS). Ensuite, le second sous thème a porté sur : « Participation des jeunes et des enfants au développement local et communautaire ». Il a été introduit par le Commissaire général du scoutisme, M. Lamine Diawara. Enfin, le dernier sous thème relatif à « Participation politiques des jeunes : Instances de décision et vie politique » a été développé par M. Moussa Tall.

Le FSA arrive à un moment de recrudescence des crises et des conflits qui entament lourdement les conditions de vie des populations. Et à ce propos, le mouvement social mondial en général et africain en particulier est appelé à renforcer sa solidarité avec les peuples africains. Un appel auquel a répondu le réseau international enda tiers monde à travers ses différentes entités. Vivement la prochaine édition !

About Post Author

Leave a Reply

Copyright © 2016 | ENDA DIAPOL.