• +221 33 825 36 20
  • contact@endadiapol.org

L’introduction du bulletin unique et l’adoption d’une loi sur le financement des partis politiques. C’est ce que recommande la plateforme des Organisations de la Société Civile pour l’observation des élections. Elle a rendu ses conclusions à l’issue du second tour de l’élection présidentielle du 25 mars 2012.

Ces recommandations de la plateforme des Organisations de la Société Civile pour l’observation des élections relatives à l’introduction du bulletin unique et l’adoption d’une loi sur le financement des partis politiques s’expliquent par les dysfonctionnements notés avant, pendant et après le second tour de la présidentielle sénégalaise du 25 mars 2012.

Parmi ces manquements, la plateforme a relevé entre autres, « le trafic d’influence dans plusieurs lieux de vote et la multiplicité des cas d’achat de conscience dans différentes parties du territoire national notamment à Kolda, Bambey, Louga, Gossas, Dakar, Sédhiou, Thiès, Rufisque et Koungheul ». Ajoutant même que « les achats de conscience les plus récurrents ont été l’achat de cartes d’électeurs et la distribution d’argent moyennant le bulletin d’un candidat ». D’où la nécessité selon la plateforme de l’introduction du bulletin unique dans les élections au Sénégal et la réglementation du financement des partis politiques.

Malgré ces dysfonctionnements, et la « recrudescence de la violence pendant la première décade de la campagne électorale du second tour », la plateforme s’est réjouie du climat apaisé dans lequel le scrutin s’est déroulé. En outre, elle a noté un faible taux de participation et un nombre élevé de bulletins nuls. C’est pourquoi, elle a appelé les autorités à œuvrer davantage pour préserver les acquis et à mettre en place une structure nationale d’éducation à la citoyenneté.

La plateforme des Organisations de la Société Civile pour l’observation des élections est constituée du Réseau des Observateurs Citoyens (Gorée Institute et Collectif des Organisations de la Société Civile pour les Elections), de l’église des scouts du Sénégal (Commission Episcopale Justice et Paix et les scouts du Sénégal), de l’Association Culturelle d’Auto Promotion Educative et Sociale (ACAPES) et de la plateforme des Acteurs Non étatiques/ENDA Dialogues Politiques. Elle a mobilisé 5294 observateurs, moniteurs et superviseurs grâce à l’appui technique et financier de l’USAID, d’OSIWA, de l’IFES, de One World UK, d’Oxfam Novib, de NDI, de l’Union Européenne et de l’Ambassade de Grande Bretagne au Sénégal.

Téléchargez la version PDF de l’intégralité de la Déclaration de la Plateforme des OSC

About Post Author

Leave a Reply

Copyright © 2016 | ENDA DIAPOL.