• +221 33 825 36 20
  • contact@endadiapol.org

karimaendaCet atelier de lancement a regroupé des élus locaux, des représentants des Ministères techniques, des partenaires au développement, des ONG locales et internationales, des structures de financement et des Associations de migrants entre autres. Conformément à l’agenda , la rencontre a débuté par la signature d’une Convention entre Enda Diapol, représenté par son Coordonnateur Moussa Mbaye, et le Conseil régional de Dakar, représenté par son président Ousmane Sambe.

La signature de cette Convention a laissé la place aux différentes allocutions. M. Moussa Mbaye , au nom d’Enda Diapol, a rappelé l’importance du projet et le rôle joué par son ONG dans la mise en oeuvre et la réussite de la phase pilote. Lui emboîtant le pas, M. Ousmane Sambe , a dit toute la fierté du Conseil régional de Dakar de participer à cette initiative. M. Maguette Diouf, représentant du Président du Conseil Régional de Louga a pour sa part souligné l’impact positif que pourrait avoir le projet au niveau de sa localité. M. Lamine Sagna, président du Conseil régional de Ziguinchor a abondé dans le même sens que son homologue. Autre allocution enregistrée, celle de M. Demba Camara , Chef de Division, à la Cellule Nationale Cedeao au Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur et celle de Ndèye Arame Gueye, Présidente de la Faser.
Ces différentes allocutions ont laissé la place à la présentation du projet CARIMA. Celle-ci a été faite par M. Mamadou Abdoulaye Mbengue, Chargé de Programme CARIMA à Enda Diapol. A la suite de sa présentation, la parole est revenue aux participants afin que ces derniers donnent leurs appréciations sur l’importance et l’opportunité du projet. Avant la conclusion des travaux faite par le président du Conseil régional de Dakar, qui avait à ses côtés ses homologues de Ziguinchor et de Louga, M. Mohamadou Abdoul, Chargé de programme principal à Enda Diapol a procédé à une synthèse des travaux. Celle-ci a été précédée des témoignages émouvants de deux migrants de retour.

C’est par un cocktail dinatoire que s’est achevé cette manifestation sous les coups de 19 heures. A noter que le projet CARIMA, dont la phase pilote est prévue pour durer 12 mois, est réalisé dans le cadre du Fonds CEDEAO-Espagne sur « Migration et Développement ».

Télécharger ici le rapport de l’atelier de lancement du projet CARIMA

About Post Author

Leave a Reply

Copyright © 2016 | ENDA DIAPOL.